Oriculi – Quand l’outil devient objet d’art

Savez-vous qu’il existe une alternative au coton-tige pour se nettoyer les oreilles ? Non ?  Venez, je vous raconte.

Un de mes enfants a toujours eu les conduits auditifs extrêmement sensibles. À tel point, qu’il était difficile voire quasiment impossible de lui nettoyer les oreilles avec un bâtonnet muni d’un embout de coton sans que la séance ne se transforme en cries et châtiments.

Il souffrait, tout simplement et le nettoyage devenait un moment pénible, pour lui surtout, mais pour moi également.

Devais-je pour autant laisser tomber ? Non !

J’ai fait des recherches pour trouver une solution, non douloureuse, qui ne générerait pas moult objets, ni déchets et j’ai trouvé la perle rare en Asie, sous le joli nom d’Oriculi.

http://www.culturesauvage.com/
http://www.culturesauvage.com/

L’Oriculi ou auriculi est un petit objet de bambou habituellement qui se termine par une toute petite cuillère avec laquelle il est facile de récupérer le cérumen qui tapisse le conduit auditif.

On tient fermement l’oriculi dans la paume et on coince l’embout en forme cuillère entre le pouce et l’index pour prélever délicatement la cire puis on rince tout simplement la cuillère sous l’eau ou avec un linge. On fait la même chose pour la deuxième oreille et le tour est joué.

Je profitais souvent du câlin du soir pour nettoyer les oreilles de mon bébé, bien installé dans son lit, la tête sur mes genoux ; l’opération devenait alors un moment agréable. L’utilisation sur les enfants doit être réalisée par un adulte afin de s’assurer que l’embout ne rentre pas trop loin dans le conduit.

J’ai essayé différents type d’oriculi, en métal, en bambou et je les aime tous ! Je suis fan !

Oriculi
Oriculi

J’ai rencontré un jeune artisan ébéniste dans ma région au début de l’été et je lui ai lancé le défi d’en fabriquer. C’est ainsi, que Joël Robert ébéniste passionné a mis son talent au service de notre hygiène.

Au-delà de l’objet, il a créé une véritable œuvre d’art, ce qui n’a rien d’étonnant puisqu’une de ses œuvres sera exposée au Musée des beaux arts de Montréal dès le 10 octobre.

Oriculi

Pour l’instant, le magnifique objet n’est vendu que sur le site de Culture Sauvage au prix de 20 $, mais je suis persuadée qu’on le trouvera bientôt dans la boutique du MBAM, tant l’objet est magnifique !

Je vous laisse apprécier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s