MA vérité sur les cosmétiques ou pourquoi se tartiner de conservateur n’est pas une bonne idée ?

Il faut savoir qu’une crème, peu importe laquelle d’ailleurs, et peu importe son prix, est une émulsion. Pour réaliser une émulsion en cosmétique il faut – et là je ne rentre pas dans le détail – environ 50 % de phase aqueuse (eau ou hydrolat), 30 % de phase huileuse (soit les huiles ou les beurres) et 10 % d’émulsifiant.

À tout cela, et pour faire joli sur le papier, on comble la quantité restante avec des actifs (normalement à hauteur de 1% de chaque actif, incluant le conservateur jusqu’à concurrence de 10 %).

Petit dessin (je vous épargne mon coup de crayon, j’ai d’autres qualités mais pas celle-ci) :

EAU

Huile

Émulsifiant

Conservateur – Actifs

Ainsi, une formule de crème pour le visage, le corps ou encore le contour de l’œil, devrait ressembler à cela. Je schématise évidemment, mais nous ne sommes pas très loin d’une formule ordinaire ici.

Continuons de décrypter, voulez-vous ?

Donc, si je déconstruis ma crème et que je regarde la composition d’une crème du commerce, je ne parle pas ici des « cosméteuses », qui elles, n’utilisent QUE des ingrédients actifs, donc, j’ai 50 % d’eau (Water).

50 % eau ? Oui, mais laquelle ? Celle du robinet de l’usine ?

Je trouve également 40 % d’huile. S’il s’agit d’une huile végétale et bio qui plus est, c’est le paradis, mais s’il s’agit de paraffine ? La paraffine, c’est bien pour recouvrir les confitures ou encore faire des bougies, mais sur la peau ? Et puis toute cette paraffine, elle ne termine pas dans les océans ? Oui, sauf qu’elle flotte la paraffine et elle ne se désagrège pas. Hein ?

30 % d’huile, pas de pétrole s’il vous plait !

Parlons de l’émulsifiant maintenant. Il sert à faire prendre l’émulsion. Souvent issu du règne végétal, il peut même être certifié et, un peu comme un jaune d’œuf dans un mayonnaise, il va aider à former l’émulsion, sans lui, pas d’émulsion mais un mélange instable qu’il faut secouer.

10 % émulsifiant = Utilité purement pratique, il n’apporte rien au produit en terme d’actifs.

Pour l’instant, j’ai un peu l’impression de me faire berner, je viens d’acheter 50 % d’eau et 10 % d’émulsifiant, j’ose croire que j’ai au moins de l’huile végétale…

Si mes calculs sont bons, j’en suis à 90 % et il me reste donc un 10 % à combler. Allons-y !

10 % d’actifs ? Non, désolée de vous l’annoncer comme cela, je sais, c’est un peu raide, mais pourtant c’est la triste réalité.

Un actif se dose en moyenne à 1 % dans un formule traditionnelle ou home made, cela ne représente pas beaucoup n’est-ce pas.

Alors si je mets un conservateur, j’en suis à 9 % restant. Et si je mets deux conservateurs ? 8 % ! Bravo vous savez compter, félicitation !

Alors, avec tout cela je veux en venir où ? Eh bien, je veux simplement que vous soyez vigilants, que vous regardiez de près la composition de vos cosmétiques, que vous appreniez à lire.

De l’eau, c’est de l’eau ! On ne peut pas la certifier, mais ce n’est pas non plus obligatoire de spécifier d’où elle provient, ni comment elle est puisée, alors il est possible que l’eau qui se trouve dans votre crème soit exactement celle que vous refusez de boire au robinet.

De plus, vous vous tartinez avec un émulsifiant qui n’a absolument aucune utilité. Aucune ! Il ne vous sert à rien, il ne vous rendra ni plus jeune, ni plus belle, ni plus mince. Son action est purement chimique pour obtenir une réaction chimique.

Est-ce que je vous parle du conservateur ? Non ? Vous préférez ne rien savoir ? Si, allez, un peu… Il sert à empêcher le mélange d’eau et d’huile de moisir. On le sait, on ne peut pas garder de l’eau pendant longtemps au risque de la voir croupir ; c’est la même chose pour votre crème. Donc, pour empêcher l’eau de s’abimer, on ajoute un conservateur puissant qui va la garder, elle, jeune et belle.

Quelle est l’utilité du conservateur pour votre peau ? Aucune. Au contraire, nous sommes très souvent allergiques aux conservateurs, lorsque ceux-ci ne sont pas en plus, cancérigènes ou perturbateurs endocriniens.

Les conservateurs permettent de conserver plus longtemps les préparations sur les tablettes, dans les avions ou les bateaux qui les transportent d’un continent à l’autre. Ils ne servent qu’à CONSERVER.

Vous êtes déprimés là ? Je vous comprends. Pourtant, vous pouvez changer, il n’est pas trop tard. Allez au plus simple.

Vous aimez votre peau, alors offrez-lui ce qu’il y a de plus simple et de meilleur : de bonnes huiles, des hydrolats locaux et des huiles essentielles.

Vous pouvez même faire votre propre mélange, un peu d’huile, un peu d’hydrolat, une goutte d’huile essentielle et le tour est joué, vous avez la meilleure des protections !

Prenez grand soin de vous, personne ne peut le faire à votre place !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s